L’évènement immanquable cette semaine à Ndjamena c’est bien la première édition de la coupe d’Afrique de slam poésie. Un évènement international qui mobilise jusqu’au 11 novembre prochain, 37 candidats en provenance des pays d’Afrique et de nombreux autres invités prestigieux qui prennent part à cette grande messe culturelle autour du slam et de la poésie, et organisée par l’association Tchad Plus avec l’appui de partenaires notamment le ministère du développement touristique, de la culture et de l’artisanat du Tchad, l’Institut française du Tchad, la délégation de l’Union européenne au Tchad ou encore Selesao Concept et bien d’autres. La cérémonie officielle d’ouverture qui s’est tenue au Radissson Blu de Ndjamena le mardi 6 novembre 2018, en présence de Mr Patrick Ndjilta, directeur de la culture et représentant personnel de madame la ministre de la culture empêchée, a mobilisé un parterre d’invités constitué des autorités administratives, des membres du corps diplomatiques, des partenaires à l’organisation, des compétiteurs, des acteurs culturels tchadiens et des invités de tout bord. Les différents orateurs du jour dans leur allocution de circonstance ont tous reconnus l’importance de cet évènement organisé au pays de Toumaï et selon eux est historique et va à jamais changer la perception que les uns et les autres ont du slam. Aux différents partenaires et décideurs, Didier Lalay, président de la CASP, a adressé ses sincères remerciements mais il a également sollicité un appui plus consistant pour les prochaines éditions de cet évènement fédérateur qui promeut l’image d’une Afrique solidaire et unie dans sa diversité. Le public venu nombreux s’est également régalé à travers la prestation de la jeune slameuse franco-tchadienne Chaïma et celle de l’ivoirienne Amee. Et l’Espace Talino Manu de Moursal, site abritant le village du festival est devenu l’épicentre culturel de la ville de Ndjamena une fois la nuit tombée. Une vingtaine de stands proposent aux nombreux visiteurs de la nourriture, de la boisson et divers articles. Au milieu, se dresse un gigantesque podium qui est pris d’assaut tous les soirs par les artistes, les danseurs et les dj’s qui s’y succèdent et enflamment jusqu’à tard dans la nuit les nombreux ndjamenois qui viennent tous les soirs depuis mardi se recueillir dans ce temple de la culture où ambiance et bonne humeur copulent pour le bonheur de tous. Et le spectacle de haute facture auquel le public a eu droit à assister lors du concert d’ouverture dans la soirée du mardi 6 novembre a donné le ton et annoncé la couleur. Pour chauffer le public, les organisateurs ont fait appel au slameurs Nack le Xenopi, la slamazone Lydol, l’ouragan Lady B, l’époustouflante Lincy, le rappeur lover Bokal et l’omniprésent KKJ. Et hier mercredi, l’espace Talino Manu était une fois encore noir de monde pour cette seconde journée de spectacle. Cette fois-ci encore des poids lourds ont tenu en haleine le public durant plus de quatre heures d’horloge. Les dj’s ont ouvert les hostilités, balisant le chemin pour les groupes de danse Dakouna Espoir et Tchado Sprt qui ont mis d’accord le public grâce à leurs prestations vitaminées. Docta Ibra, Général Massoud, Lincy, le célèbre N2A et la team Preston Concept Records ont ensuite pris le relais et ont offert un spectacle qui n’a pas laissé le public indifférent.

Ce jeudi 8 novembre, le programme prévoit sur la scène de l’Espace Talino Manu à partir de 19h30, le général Valsero, Pif Kyam, Imam T, Faucon et Big Walker.

Par Ebah Essongue Shabba, envoyé spécial à Ndjamena

Cet article La coupe d’Afrique de Slam enflamme Ndjamena est apparu en premier sur Culturebene.