Aymard Djadchin, un jeune inventeur camerounais s’est illustré au « We Data Challenge » en septembre dernier. Axé autour du thème « Intelligence artificielle et santé » à l’université de Pau en France, la rencontre a sacré le camerounais pour son projet « Hospisoft » souligne investiraucameroun.com.

« Hospisoft », est une application, qui automatise le processus médical, de l’accueil du patient à sa sortie, en passant par la réception, la consultation, l’hospitalisation ou l’opération. Grâce à son système d’intelligence artificielle, il analyse les paramètres, les symptômes et les résultats d’examens pour proposer au médecin un diagnostic médical.

En plus, toujours d’après notre source, le logiciel permet de contrôler les prescriptions allergiques, de générer des ordonnances et autres documents pour gagner du temps contribuant ainsi à réduire au maximum les erreurs médicales. Fondateur d’Universal Software, une entreprise de conception de logiciels basée à Douala, Aymard Djadchin s’est évertué à faire de « Hospisoft », un logiciel qui peut gérer tous les services d’une clinique, aussi bien sur le plan médical qu’administratif.

Ingénieur informaticien de formation, Aymard Djadchin n’est pas à son premier coup d’essaie. Il est le fondateur d’Universal Software, une entreprise de conception de logiciels, basée à Douala.

Pour rappel, le data challenge est issu des hackathons : ces appels à concours qui, sur une période très courte, rassemblent des programmeurs, des concepteurs d’interface ou des graphistes afin de collaborer sur un projet informatique. L’objectif de cette première édition était de donner la parole aux acteurs qui auront pour mission de présenter de manière didactique et concrète les réussites et enjeux dans ce domaine en pleine croissance.

Cet article Le camerounais Aymard Djadchin remporte le prix « We Data Challenge » ! est apparu en premier sur Culturebene.