La 20e édition du festibikutsi devenu FIMBA (Festival International des Musiques Bantoues) se tiendra du 21 Novembre au 1er Décembre 2018 à Yaoundé (Esplanade du stade omnisports). Pour cet évènement anniversaire, le festival rendra hommage à travers une expo aux artistes camerounais qui ont quittés.

Aujourd’hui, nous allons vous présenter  la Diva Charlotte Mbango, décédée le 02 Juin 2009.

Charlotte Mbango est née en 1960 à Douala dans une famille de musiciens. Elle est de la famille d’Eboa Lotin, icône de la musique camerounaise. Elle débute dans la musique à l’âge de neuf ans dans une chorale et en devient la chanteuse principale à l’âge de treize ans. Elle évolue dans plusieurs groupes de musique avant son départ pour l’Europe en 1979 pour y poursuivre des études. Elle rejoint plus tard le groupe Negro Spirituals de Paris. Après des études de marketing, Charlotte Mbango rejoint la compagnie de la chanteuse camerounaise Sissi Dipoko. Elle est révélée au public africain par l’émission Afrique Étoile.

Son premier album intitulé Nostalgie sort en 1987. L’album Konkai, sorti en 1988 connait un énorme succès international et lui permet de remporter son premier disque d’Or, qui lui sera remis par le couturier Paco Rabane. Son deuxième album Maloko sort en 1991, suivi cinq années plus tard de Malea, son troisième album sorti en 1996. En 1998, elle sort Combines Religieuses puis Sans papier, et enfin Mon combat son dernier album sorti en 2002. Elle est décédée en juin 2009 à l’âge de 49 ans des suites d’un cancer du foie en laissant une fille et une petite-fille.

  • Prix et Récompenses

1988 : Disque d’or

2003 : Tamani d’or à Bamako en 2003.

  • Discographie

1987 : Nostalgie

1988: Konkai

1991 : Maloko

1996 : Malea

1998 : Combine Réligieuse

1998 : Sans Papiers

2002 : Mon combat

2008 : Best Of KonkaiMakossa

 

Cet article Ils nous ont quittés : Charlotte Mbango (15 Avril 1960 – 2 juin 2009) est apparu en premier sur Culturebene.