La 20e édition du festibikutsi devenu Festival International des musiques Bantoues (FIMBA) se tiendra du 21 Novembre au 1er décembre à l’esplanade du stade omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Evènement anniversaire, le festival rendra un vibrant hommage aux stars du bikutsi qui nous ont quittées.

Epeme Théodore, plus connu sous le nom de Zanzibar, ( – 22 octobre 1988 au Cameroun) était un artiste musicien camerounais dont la carrière a été lancée par le groupe Les Têtes brûlées.

Il est considéré comme l’un des piliers majeurs de la musique Bikutsi. Il était à la fois chanteur, danseur et guitariste polyvalent et pluri-rythmique. Son le doigté était une fusion de toutes les tendances du Bikutsi.

Zanzibar a commencé sa carrière dans les Danys Boys d’Okola qu’il va quitter pour rejoindre Mama ohanja et le groupe Confiance jazz comme choriste, percussionniste et deuxième guitariste. Il va par la suite travailler avec Les Supers volcans de la capitale et L’Ozima succès d’Ange Ebogo. Il fonde au début des années 1980 au Nigéria son groupe Le Zoubaki international avec lequel il formera l’ossature du groupe Les Têtes brulées, fondée par Jean-Marie Ahanda, avec lequel il a composé l’un des classiques de la musique Bikutsi la chanson éssingan.

Sa carrière nationale et internationale est lancée par le concours Découverte RFI en 1987 et la réalisation de deux films consacrés au groupe : Bikutsi water blue de Jean-Marie Teno et Man No run de Claire Denis.

Zanzibar meurt à l’âge de 26 ans le 22 octobre 1988 au Cameroun après une tournée triomphale en France.

Cet article Ils nous quittés : Zanzibar (têtes brûlées) 1962 – 22 octobre 2017 est apparu en premier sur Culturebene.